Petits cuistots : tous les ingrédients sont réunis pour la pérennité du projet !

Depuis maintenant cinq ans, les ateliers de cuisine-nutrition Les Petits cuistots (concept développé par l’organisme montréalais Les Ateliers cinq épices) se déroulent dans les écoles primaires des Îles. Force est d’admettre que le projet est bien implanté et qu’il sera dans le paysage encore longtemps : des résultats d’évaluation positifs, un développement constant et la concrétisation d’un partenariat territorial durable… Tout y est !

Depuis son implantation en 2014, le projet a connu un essor important, faisant des Petits cuistots aux Îles un modèle pour les autres régions du Québec. Couvrant maintenant 98 % des classes de la Commission scolaire des Îles, les ateliers permettent aux jeunes de s’initier à la cuisine en découvrant de nouveaux aliments, de nouvelles cultures et en apprenant de nouvelles techniques culinaires. Geneviève Morin occupe le poste d’animatrice pour une seconde année, poste qui consiste non seulement à animer les ateliers de cuisine, mais également à accompagner et soutenir les enseignantes dans la mise en œuvre de ces ateliers. Camille Tremblay Lalancette poursuit ses actions de coordination, en permettant notamment au projet d’être évalué et développé à son plein potentiel.

La phase 2 d’évaluation des retombées des ateliers de cuisine-nutrition chez les enfants qui participent et leur famille fait partie des nouvelles réalisations du projet Petits cuistots aux Îles. Menée au courant des années 2017-2018, les résultats de cette deuxième phase menée en 2017-2018 sont très positifs. Déjà, lors de la phase 1 de l’évaluation (2015-2016), il était constaté qu’en plus des effets positifs directs chez les enfants et leur famille, le projet permettait de consolider le lien école-santé et bonifiait la relation école-famille-communauté. Les retombées de ces ateliers contribuent donc à renforcer plusieurs facteurs nécessaires à la réussite de l’élève et le projet dans son ensemble favorise la persévérance scolaire. En plus d’asseoir les effets mesurés en phase 1 d’évaluation, la phase 2 confirme aussi que les messages et les notions véhiculés continuent de se transférer au-delà du cadre scolaire. De plus, les témoignages des parents quant à leur perception de l’importance d’un tel projet au sein des écoles des Îles se sont multipliés. Tous ces constats ont permis à l’équipe entourant Les Petits cuistots de réaliser un bond important pour l’avenir et la sécurité du projet.

Sept partenaires se sont regroupés pour signer une entente triennale : l’Approche intégrée en développement social (Carrefour Jeunesse-Emploi), la Commission scolaire des Îles, le Groupe persévérance scolaire, les trois Coops IGA des Îles, Sobey’s, le Bon goût frais des Îles de la Madeleine et la Communauté maritime des Îles de la Madeleine. Cette dernière s’est joint cette année aux six autres partenaires présents depuis les débuts des ateliers pour bonifier le financement; cette enveloppe provient du budget discrétionnaire des élus. Le projet continuera à être porté par le Bon goût frais des Îles de la Madeleine.

Cette entente triennale permettra aux Petits cuistots de poursuivre le projet qui s’inscrit dans une volonté d’amélioration des saines habitudes de vie au sein des familles du territoire madelinot. Il est souhaité, d’un point de vue éducatif et pédagogique, que les jeunes s’approprient des techniques culinaires simples et fassent des liens avec les notions pédagogiques apprises en classe.

 

Partagez